La réalisation du Dr. Frankenstein a inspiré plus d’un scientifique, à croire que donner la vie à une machine fait rêver ! En 2008, on entendait parler des robots contrôlés par des cerveaux biologiques.

De son nom, Gordon, le robot cultivait des neurones et leur assurait une température de travail optimale. Tous les signaux échangés entre le cerveau du robot et le reste de son corps utilisaient la technologie Bluetooth. Voici un reportage en français, et un plus complet en anglais qui expliquent la démarche.

Source :
Technovelgy

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here