Le concours Google Lunar Xprize arrive bientôt à terme.
Le concours Google Lunar Xprize arrive bientôt à terme.

Il est temps de reparler du concours Google Lunar X Prize ! Pour rappel, le Google Lunar X Prize qui arrivera à terme en 2015 est un concours organisé par l’association à but non lucratif X Prize Foundation créée en 1995 et qui a donné naissance au SpaceShipOne. Elle a pour objectif d’encourager la recherche et le développement dans le domaine des technologies qui pourraient améliorer les conditions de vie de l’humanité. Ainsi, trente millons de dollars sont mis en jeu pour récompenser la première société privée qui saura envoyer et poser un robot sur la Lune. Il devra pouvoir se déplacer et parcourir une distance de cinq cents mètres sur le sol sélénite, et partager des données capteurs avec la Terre.

18 équipes avaient été sélectionnées pour participer, 5 restent en course. Au cours des prochains mois, elles vont travailler pour démontrer jusque où elles ont réussi à pousser les capacités de leurs robots sur trois sujets : Système d’atterrissage, mobilité au sol, et systèmes de traitement d’image.
Ces trois catégories devront être maîtrisées pour mener à bien la mission sur la lune qui débouchera sur le prix final de 20 millons de dollars.

Un groupe de juges indépendants a sélectionné les finalistes et deux équipes se sont démarquées en réussissant dans les 3 catégories : Moon Express située dans la Silicon Valley, et Astrobotic basée à Pittsburgh et née dans les laboratoires de l’université de Carnegie Mellon.

Voici les vidéos de présentation que les deux équipes avaient réalisées en 2012 :

Les performances de ces équipes pourrait mener à conclure qu’il n’y a plus que deux chevaux sur la piste, mais rien n’est encore joué d’après Andrew Barton, directeur technique des opérations pour le Google Lunar X Prize (GLXP).

Nous entrons dans la septième année du GLXP et c’est la toute première année où les juges peuvent enfin contempler des résultats. Les trois autres équipes sélectionnées pour les prix intermédiaires sont Team Indus basée à New Delhi, Hakuto de Tokyo, et Part-Time Scientists de Berlin. Les cinq équipes ont jusqu’au mois de septembre pour décrocher une bourse de 6 millions de dollars au-près des juges. Les robots seront placés sur des scènes imitant les conditions de la lune au maximum.

Nous sommes sur le point de voir des robots fusées voler, des rovers s’orienter dans le cadre de petites missions, et plein d’autres situations passionnantes mêlant fusion de donneés, traitement d’image en j’en passe et des meilleures. L’année 2015 promet d’être intéressante !

Source : IEEE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Pour des raisons de sécurité, merci de répondre à la question suivante *