Cette voiture étrange sera un taxi autonome anglais.
Cette voiture étrange sera un taxi autonome anglais.

Depuis quelques temps, je diminue mes publications pour m’instruire sur les fondements de la robotique d’aujourd’hui, pour mieux comprendre ce qu’elle nous apporte et ce qu’elle nous prend. Je partagerai mes conclusions avec vous d’ici quelques mois. Il y a vraiment beaucoup à dire, et j’ai comme l’impression qu’il y a de quoi faire naître un certain optimiste au milieu de toutes ces crises dont on nous parle si souvent ! Il est possible que l’augmentation de nos impôts aille dans le bon sens si des subventions sont données aux bons secteurs d’innovation… Cela se confirmera d’ici quelques années…

Tout ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est qu’en tant que français, nous avons intérêt à gagner cette bataille des inventions robotiques. Malgré toutes les critiques, notre ministre du redressement productif a un rôle essentiel sur ces sujets. Il l’a d’ailleurs tellement ressenti qu’il a recruté l’un des représentants les plus influents de la robotique en France, j’ai nommé Bruno Bonnell.

Pour faire court, imaginez-vous que l’on soit arrivés à une époque où l’innovation est la clef de la conservation des richesses et de l’emploi, à condition de prendre en compte le paramètre écologique. Je vous accorde qu’affirmer cela de but en blanc sans justification est un peu brutal, c’est pourquoi je vous demande de bien vouloir patienter encore quelques mois pour aller plus loin dans le débat.

La voiture autonome est l’une des clefs de l’innovation en robotique. Elle met en concurrence l’ensemble des constructeurs automobiles, ainsi que certains géants comme Google, qui aimeraient dominer la planète. C’est, à mon sens, sur ce constat que l’Angleterre a décidé d’investir 65 millions de livres dans le développement d’un réseau de taxis autonomes dans la ville de Milton Keynes.

Ces taxis spéciaux, les Pods, pourraient être tout électrique et se recharger par induction grâce à des balises placées dans le sol. Ils ne pourront transporter que deux passagers à la fois, et quelques sacs de course, voire une poussette pour enfant. Comme le prévoient les lois actuelles, les utilisateurs de ces voitures seront tenus responsables en cas d’accident.

Les Pods seront testés pendant deux années à partir de 2015, puis mis à dispositions du grand public sur des voies aménagées entre la gare, le centre commercial et les centres d’affaires. Pour les utiliser, il faudra s’équiper d’une application pour Smartphone qui gèrera la rémunération du chauffeur aux os de fer dont la vitesse de pointe s’élèvera à 20km/h. (C’est toujours plus rapide que de courir)

A très vite !

Source : Daily Mail

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Pour des raisons de sécurité, merci de répondre à la question suivante *