Chers programmeurs, n’avez-vous jamais pensé créer un logiciel capable de coder à votre place ? Pourquoi passer des heures à rechercher les lignes de code parfaites quand un robot peut le faire de lui-même ?
C’est presque de cette manière que l’équipe de l’université fédérale de Zurich, en Suisse, présente son projet.
Apprendre, c’est essentiellement une capacité inhérente à s’adapter à de nouvelles situations dans ce que les roboticiens appellent la “vraie vie”.
Les UAV, par exemple, doivent constamment coopérer avec le vent qui a tendance à les dévier fortement de leurs trajectoires. Pour permettre au robot de s’adapter à la puissance et au sens du vent, la solution généralement utilisée est l’intégration d’algorithmes d’asservissement prenant en compte des coefficients divers.
Utiliser un réseau neuronal embarqué serait donc une solution plus simple et plus efficace !
Voici une démonstration du résultat de l’étude :

Pour apprendre, cet UAV a besoin de nombreux entrainements. De la même façon qu’un être humain, à chaque essai, il va constater son erreur par rapport à l’objectif fixé et tenter de corriger.
De quoi faire rêver… Mais laisser un robot apprendre ne nous permet pas d’évaluer le danger potentiel créé par une réaction imprévue. Les réseaux de neurones sont-ils véritablement fiables sur ce type d’engin ? La question reste en suspend.
L’université de Zurich avait déjà présenté ses AUV lors d’une partie de ping pong plutôt impressionnante ici.
Source :
Flying Machine Arena

Laisser un commentaire