Google X, le projet Loon et l'Internet pour tous ?

0
2061

Imaginez un monde où l'information serait échangée via des ballons, un monde où tout le monde serait ouvert au monde, un monde où chacun aurait la chance de bénéficier d'un outil de développement de commerce puissant...
Imaginez un monde où l’information serait échangée via des ballons, un monde où tout le monde serait ouvert au monde, un monde où chacun aurait la chance de bénéficier d’un outil de développement de commerce puissant…

Google Loon en une phrase… C’est un réseau sans fil dont les émetteurs seraient des ballons plutôt que des immeubles. Souvenez-vous au mois de novembre, dans notre dossier sur les drones aériens, nous évoquions le projet de The Pirate Bay qui projetait d’instaurer un réseau LOSS (Low Orbit Server Stations) pour lequel les passerelles d’échanges seraient des drones. Nous parlions de débits de l’ordre de 100 Mb/s sur une distance maximale de 50 Km, que nous pouvons comparer au débit classique de l’ADSL à 20Mb/s. Il semble que Google ne soit pas resté de marbre face à ce type de solution technologique pour desservir les zones difficiles d’accès.
Le projet Loon a pour but d’envoyer des ballons dans la stratosphère, deux fois plus haut que là où pourraient voler les drones-avions. Ils seraient portés par les vents et contrôlés grâce à une méthode intéressante qui consiste à jouer sur les courants d’air. Il semblerait que selon l’altitude, les vents ne soient pas orientés dans le même sens. En contrôlant l’altitude de vol du ballon, on contrôlerait son sens de navigation. C’est un algorithme de répartition du réseau qui se chargerait de faire naviguer une centaine de ces merveilles pour maintenir un niveau de débit satisfaisant.
Au sol, la population se connecterait au réseau via une antenne attachée à ses habitations.
Cet ambitieux projet commence dès ce mois de juin 2013 avec de premières expérimentations en Nouvelle Zélande, à Christchurch et Canterbury.

Encore un projet qui ne manque pas d’air ! 🙂

Source : Google
01net

Laisser un commentaire