Développé par les chercheurs de l’université de Canterbury en Nouvelle Zélande, le robot que nous présentons ici est capable de parcourir une surface verticale de verre, de métal ou de tissu, en ayant pour seuls points de contact ses roues.
Ceux qui se sont un peu intéressés à la mécanique des fluides se souviendront du principe de Bernouilli selon lequel dans le flux d’un fluide, une accélération se produit simultanément avec la diminution de pression.

Par exemple, lorsque vous activez l’écoulement de l’eau de votre robinet, vous retirez la pression qui la maintenait à l’intérieur ! 🙂

C’est sur ce principe que les chercheurs ont choisi de faire fonctionner leur robot. Les embouts circulaires gris que nous observons sur la photo du robot sont en fait des « pinces supersoniques ». On y injecte un flux d’air propulsé à 3220km/h qui va générer une dépression assez forte pour maintenir le robot contre le support ; et ce sans que les pinces ne le frôlent.

La technologie n’est pas nouvelle, mais réussir la réalisation d’un système capable de maintenir un objet avec une telle aisance est loin d’être simple.
Les chercheurs comptent commercialiser leurs « pinces supersoniques » d’ici quelques mois pour qu’elles soient intégrées aux robots industriels.

Source :
IEEE Spectrum

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Pour des raisons de sécurité, merci de répondre à la question suivante *