Depuis quelques temps, l’armée américaine avait constaté des anomalies sur ses drones de combat pilotés à distance (RPV). L’USAF (US Air Force) s’est rendu compte que ces anomalies étaient dues à des virus très compliqués à éradiquer, installés sur les calculateurs des engins. Ces virus sont capable de récupérer toutes les commandes de l’opérateur, et ainsi permettre à un pirate de contrôler le drone à son tour. De nombreuses données confidentielles ont peut-être déjà été récupérées par le pirate…

Les drones de combats sont une grande valeur ajoutée de l’armée américaine, elle n’hésite donc pas à les utiliser régulièrement. Effrayant, non ?

Source :
IEEE Spectrum

PARTAGER
Article précédentLes sentiments et les robots…
Article suivantLa voiture autonome d'Oxford ?
Président et co-fondateur de l'association Shy Robotics / Ingénieur IT chef de projet innovation usine 4.0 dans l'aéronautique jusqu'à peu / Entrepreneur startup et consultant innovation depuis peu / Journaliste pour Planète Robots / Auteur de Smart World

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Pour des raisons de sécurité, merci de répondre à la question suivante *