De plus en plus, nous orientons le développement des robots vers l’assistance à la personne. On voudrait qu’ils exécutent les tâches difficiles confiées pour l’instant aux êtres humains. Il était donc tout à fait logique de penser à eux lorsque les difficultés du Japon se sont fait connaître.
Les experts du département Robotique du laboratoire Idaho National ont ressorti un vieux robot d’exploration utilisé pour la guerre, pour échanger ses armes contre des détecteurs de niveaux de radiation.
Ce robot, le TALON, aura désormais pour mission d’établir une carte des niveaux de radiation qui entourent la centrale nucléraire de Fukushima.
Nous n’avons pas encore de nouvelles concernant son efficacité puisqu’il a été envoyé au japon la semaine dernière pour rejoindre une équipe de robots déjà existante et utilisée dans la zone sinistrée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here