Il y a quelques semaines, nous parlions de l’avenir des imprimantes 3D en robotique, et de leur aspect pratique dans le prototypage. (voir l’article ici)
Nous parlions également de l’apparition des imprimantes 3D chez les particuliers. (voir article ici)

L’université de Southampton que nous connaissons grâce à sa participation au concours SAUC-E, vient de prouver que les imprimantes 3D pouvaient aussi sortir un produit relativement fini tel que l’avion de modélisme que nous présentons aujourd’hui.

C’est au nord de Stonehenge que l’équipe de Andy Keane et Jim Scanlan a fait une démonstration relativement convainquante. Plus besoin de tous ces points de colle, de toutes ces vis qui déstabilisent inutilement les avions ! Désormais, nous entrons dans un monde où seuls les modules électriques se détachent de la structure.
L’impression 3D se démocratise tellement que les coûts se sont énormément réduits ces dernières années pour un détail à 100 micromètres.
Le budget débloqué pour la création du Southampton University Laser Sintered Aircraft (Sulsa) a été de 5 720€.

Source : New Scientist

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here