Le nouvel humanoïde ASIMO présenté par HONDA !

0
1961


C’est officiel, un nouvel ASIMO est né chez HONDA ! Plus fluide, plus rapide, plus performant dans ses tâches d’humanoïde ! Il ne manquera bientôt plus que l’apparence pour le confondre avec un être humain.

De même apparence que son prédécesseur, cette nouvelle génération d’ASIMO va faire pâlir ses concurrents. Plus léger, plus rapide lorsqu’il court (9km/h au lieu de 6km/h), plus fort (il peut désormais porter 6kg).
Il sait également se tenir en équilibre sur un pied tout en sautillant !

Poussez le ! Il saura se rééquilibrer tout seul comme le ferait un humain.
Faites le marcher sur des surfaces imparfaites ! il s’adaptera sans broncher.

N’oublions pas qu’ASIMO est destiné à l’assistance à la personne, certaines fonctionnalités ont donc été pensées pour cela. Il parle aussi bien par les sons que par les signes. Ses mains sont incroyablement fluides.
En combinant son sens du toucher et sa vision, le robot peut reconnaître les objets et en utiliser certains. L’exemple de la bouteille qu’il ouvre pour se servir du jus est excellent !

S’adapter à un environnement évolutif est très complexe pour un robot. Les chercheurs et ingénieurs de chez HONDA ont réussi à trouver des compromis pour que sur la base de ses différents capteurs, ASIMO soit capable de mieux suivre l’évolution des objets et humains autour de lui. Il utilise à la fois la vue, l’ouï et parfois le toucher.

Toutes ses fonctions sont mises au profit d’une intelligence artificielle implémentée sur ASIMO ! En effet, l’objectif est de le rendre totalement autonome pour qu’il effectue des tâches variées dans les hôpitaux ou chez des patients éventuels. Il peut donc se déplacer d’une pièce à une autre en prenant compte l’évolution des obstacles qui se dressent sur son parcours.

Pour ceux qui se préoccupent de la finition, ASIMO sera disponible de différentes couleurs.

Après la théorie, la pratique ! Voici deux vidéos que je vous ai sélectionné des démonstrations de ce nouveau bijoux de technologie.



Source : ASIMO

Laisser un commentaire