Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le futur de la robotique humanoïde se construit aujourd’hui ! Jamais les choses n’avaient autant bougées, autant évoluées. Trois robots sont mis en avant dans la presse pour l’heure : Les Geminoids, Asimo et Roméo (le petit frère de NAO).
Mais deux s’affichent réellement en concurrence, Asimo de Honda, et Roméo d’Aldebaran. Leur utilité ? L’assistance à la personne ! 🙂
Qui est Asimo ?

Asimo (Advanced Step in Innovative MObility) est un humanoïde d’un mètre trente, pesant 54kg, et ressemblant à un petit astronaute à l’allure étrange.
Créé dans les laboratoires de Honda, il est la continuité d’un projet de grande envergure lancé en 1986. En 2009, Honda annonçait l’existence de 100 asimos. 
Des données techniques plus précises fournies par Honda nous indiquent que le robot fonctionne sous le système d’exploitation VxWorks, bien connu dans les systèmes embarqués.
Asimo est capable de détecter et prendre des objets, d’adopter des comportements physiques, de reconnaître un environnement (escaliers par exemple), de distinguer l’origine des sons et de répondre à des questions orales, et de reconnaitre des visages.



Qui est Roméo ?

Roméo est le petit frère du français NAO. Du haut de ses 1 mètre quarante (taille encore incertaine chez Aldebaran), cet humanoïde héritera donc d’une partie des fonctions de NAO. Il aura à peu près les mêmes objectifs qu’ASIMO.
Il devra être capable de transporter un plateau de nourriture en toute sécurité, d’assister les infirmières dans les hôpitaux, etc. Le tout en assurant un échange oral fluide. 
Aldebaran Robotics participe actuellement au concours CAROTTE dans le but de permettre à ses humanoïdes (NAO ou ROMEO) de se repérer dans une pièce qu’il n’a pas forcément vue auparavant. Il y repère des objets fixes et potentiellement mobiles (algorithmes SLAM).
Ce nouvel humanoïde pourra par exemple aider les personnes âgées à retrouver les objets perdu dans une maison.
Il n’existe peut-être pas encore aujourd’hui, mais Aldebaran va faire en sorte que la majorité des programmes informatiques développés sur NAO soient compatibles avec Roméo (et vis-versa).

La présence des robots aux événements en robotique ?
En attendant, les robots sont très demandés lors des évènements de tous types. Dernièrement, c’est ASIMO qui s’est montré lors des US First Chamionchip. Il y a fait quelques démonstrations et a laissé ébahis les passionnés. C’est ce qu’illustrait la vidéo insérée plus haut dans cet article.
Sources :
IEEE Spectrum
USFirst
Wikipedia

2 Commentaires

  1. Asimo est en développement depuis…. 1986 et il ne fait rien de spécial, et même moins que le Nao, en développement depuis seulement 2005 ou 2006.
    J’ai arrêté de fantasmer sur les robots japonais quand j’ai pu assister à une démo du QRIO…Ce sont de belles mécaniques, mais rien de plus que des marionnettes modernes

    • En effet, on a l’impression que ces robots ne font rien de spécial. Même NAO qui semble si “vivant” n’est qu’une marionnette à laquelle on a appris des séquences d’actions qui donnent l’impression qu’il est intelligent. Mais après tout… l’être humain aussi apprend comme ça ! Le tout est ensuite d’apprendre au robot quand et comment faire ces gestes.
      De nombreux laboratoires travaillent sur l’intelligence des robots, et c’est très complexe. Plein de théories sont émises, beaucoup sont testées… mais ça prend du temps.
      La grande difficulté de NAO, Asimo et Roméo est qu’ils ont pour but d’être multifonction et sans danger (pour eux-même et pour leur entourage).

Laisser un commentaire