Avant l’invention de toutes ces machines robotisées, l’intelligence artificielle était déjà à l’étude.
En 1970, John Horton Conway de l’Université de Cambridge, présente un automate cellulaire qu’il nomme “le jeu de la vie”.
Il s’agissait à l’époque de montrer que l’intelligence pouvait être basée sur des règles simples.
Un automate cellulaire est un modèle représenté sous la forme d’états. En fonction des conditions remplies, et de l’état présent, une action est exécutée.
Le graphe grossièrement dessiné ci-dessous donnera une idée de modèle pour les personnes n’ayant pas de formation en automatique.

Le jeu se déroule sur une grille à deux dimensions dont chacune des cases peut se voir attribuer deux valeurs : “vivante” et “morte”.
A chaque tour de jeu, chacune de ces cases change d’état en fonction des huit cases qui l’entourent.
Le résultat est impressionnant et rappelle l’évolution des organismes unicellulaires que l’on retrouve en biologie.
Plusieurs programmes informatiques basés sur le jeu de la vie sont disponibles sur Internet et vous permettent de tester sa puissance. Nous vous conseillons d’aller sur ce lien.

Nous vous laissons imaginer comment ce jeu pourrait être exploité en robotique ! 🙂
Sources :
Wikipédia
Explications du jeu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here