Planer est un moyen très efficace pour se rendre d’un point A à un point B. Sauter en est un pour atteindre le point A, spécifiquement si des obstacles existent entre le point de départ et le point B. C’est sur ce principe que l’EPFL a créé son “jumpglider” (planeur-sauteur).

Le saut est géré par les ailes géantes de ce robot qui le propulsent sans difficulté.

Au cours du temps de développement, le processus s’est de plus en plus inspiré des chauves-souris !

Finalement, la nature avait déjà tout prévu et les roboticiens se servent de ce puits de science pour avancer ! 🙂
Source : Mirko Kovac

Laisser un commentaire