Comme vous le savez, l’équipe de Shy Robotics travaille actuellement sur la réalisation d’un voilier autonome à petite échelle. Vous pourrez désormais suivre nos actualités sur le blog dédié (ici).

Commençons par définir ce qu’est un voilier.

Un voilier est un bateau propulsé par le vent grâce à la présence de voiles. Il en existe de nombreux types : Monocoque, multicoque, monomât, multimât, à voile carrée (cogues), à voile cerf volant, etc.


Qu’est-ce qu’un voilier autonome ?

Les robots voiliers autonomes représentent une technologie émergente pour de nombreuses tâches dans les océans et les lacs. A notre niveau, nous distinguerons plusieurs degrés d’autonomie :

L’assistance au pilotage. Le voilier conseille ou facilite la tâche d’un pilote humain. L’asservissement des actionneurs est ici au cœur du sujet.

Le déplacement d’un point A à un point B en suivant une ligne droite sans obstacle. La complexité de cette tâche réside dans la gestion des flux d’air et l’optimisation du déplacement.

La poursuite d’une mission. On indique une zone à parcourir avec des données à récupérer. Le voilier doit donc comprendre son environnement avec de la reconnaissance d’image (LIDAR et/ou Vidéo) tout en prenant en compte son attitude. En effet, il ne faut pas oublier qu’un voilier n’est pas stable sur l’eau et que cela gêne fortement la récupération et l’interprétation des données.

Quelle est l’utilité d’un voilier autonome ?

Poser cette question, c’est un peu comme demander ce que l’on peut faire avec un engin à 4 roues… De nombreuses applications sont possibles, et toutes n’ont même pas encore été imaginées. Aujourd’hui, on peut envisager une observation automatisée des océans, de la vie marine, et divers missions de surveillance et de contrôle.
On peut également penser à exploiter le potentiel des ressources énergétiques éolienne, solaire et hydraulique applicables aux voiliers.
Notre dépendance envers les énergies fossiles fait de plus en plus de malheureux en raison de l’explosion des coûts et de la pollution engendrée.

Certains rêvent même déjà de l’utilisation de voiliers autonomes pour remplacer ces énormes porte-conteneurs extrêmement polluants et coûteux.

Qu’est-ce que le projet Shy Boat ?

Shy Robotics, c’est une association de passionnés de robotique. Le spatial, le terrestre, l’aquatique et l’aérien sont les quatre nouveaux terrains de jeu de la robotique, et nous les explorons tous un à un.

Le Shy Boat va nous permettre de mieux comprendre le fonctionnement des voiliers, et éventuellement d’apporter notre contribution sur le sujet. Ce blog nous permettra de vous tenir au courant de nos avancées et de nos découvertes. Nous ne manquerons pas d’y ajouter des explications sur nos choix et nos méthodes pour que vous puissiez faire la même chose chez vous.

Quel est le planning d’avancement du projet ?

Il faudra cependant prendre en compte une variable : Les membres de l’association Shy Robotics ont presque tous un emploi et ne peuvent travailler à plein temps sur le voiler. Les évolutions se feront donc plus lentement que si nous avions été un groupe d’étudiants. Mais la motivation au sein du groupe est telle que nous nous battrons contre le temps pour vous offrir du concret le plus rapidement possible !

Ce qui est intéressant pour vous, chers lecteurs, c’est que notre niveau en matière de voiliers n’est pas très élevé. Nous partirons donc de la base pour complexifier les choses petit à petit. Vous n’aurez donc aucune difficulté à nous suivre.

Au cours de nos réalisations, nous ferons des erreurs, nous reviendrons sur nos choix pour mieux avancer, avant d’atteindre un premier résultat intéressant.

L’ensemble de nos réalisations respectera les étapes de base : Recherche de l’existant (état de l’art), étude de faisabilité, réalisation, intégration, tests.
Pour une première passe, il ne s’agit pas de réinventer la roue, mais de comprendre ce qui existe avec une petite touche Shy Robotics.

Maintenant que les règles sont posées, je déclare l’aventure du Shy Boat commencée !

Vous avez apprécié ? Partagez vite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here