Ryan Calo, directeur de la vie privée et de la robotique au Center for Internet and Society à l’université de Stanford, explique l’évolution de la robotique, ses bons et mauvais côtés.
Alors que les voitures autonomes pourront diminuer les temps de parcours dans les capitales et les accidents causés par l’alcool, les robots de télé-présence et les humanoïdes inquiètent. Des hackers pourraient prendre le contrôle de vos robots et visiter votre maison sans que vous n’en soyez conscient.
Il alerte également sur le fait que les robots pourraient aider à combler une certaine solitude grâce à des fonctions de conversation. Il faudra tout de même rester conscient que l’on parle à un robot…

Les robots pourraient à terme nous remplacer au travail. Et non seulement dans les travaux manuels, mais également dans ceux qui nécessitent un certain niveau intellectuel.
Pour le moment, la robotique rend les gens meilleurs dans leur travail puisqu’elle les accompagne.
Beaucoup de lycéens et d’étudiants se passionnent aujourd’hui pour la robotique sans s’inquiéter de son potentiel négatif.

Et vous ? Que pensez-vous de l’avenir de la robotique ? Doit-on s’en inquiéter ?

Source : SFGate

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here