Il y a Ă  peine un an, on entendait parler du premier patient au monde Ă  avoir choisi l’amputation de sa main pour la remplacer par une main bionique. Celle-ci appartenait au jeune autrichien de 24 ans, Patrick, victime d’une Ă©lectrocution au travail. Il avait perdu la mobilitĂ© de sa main.
Cette semaine, une autre amputation de ce type a Ă©tĂ© effectuĂ©e dans le mĂŞme laboratoire, par le Professeur viennois Oskar Aszmann. Le patient, Milo, est Ă©galement autrichien, et Ă  quant-Ă -lui acceptĂ© l’opĂ©ration suite Ă  un accident de moto dix annĂ©es au paravant.
Nous parlions des bras robotisés contrôlables par la pensée il y a quelques semaines, et expliquions que la recherche à ce propos avait beaucoup avancé. Le bras fixé sur ces deux patients fait partie de ceux contrôlés par signaux nerveux sur le bras.
En gros, il capte les ordres que le patient envoyait autrefois aux muscles.
Avant l’opĂ©ration, et pour ĂŞtre sĂ»r de son choix, Milo utilisait un bras hybrid illustrĂ© ci-dessous.

Ce choix a également été précédé de plusieurs tentatives de restauration des muscles et parties endommagées qui empêchaient le bras de retrouver sa mobilité. Tout cela sans succès.
De tels membres sont fabriqués par la société Otto Bock qui diffuse des démonstrations intéressantes sur son site internet ici.
Nous avons retrouvĂ© une autre vidĂ©o d’exemple qui date de 2010, et qui montre les avancĂ©es intĂ©ressantes de l’Ă©poque :

La société BeBionic est également connue pour la fabrication de tels membres :

Il est donc possible, aujourd’hui, d’acheter ces membres en tant que particulier.
Sources :
BBC
Otto Bock

Laisser un commentaire