Mola, un poisson lune qui exploite l'énergie solaire ?

0
2509


Avant d’entrer dans le vif du sujet, un peu de culture pour impressionner ses convives lors de soirées mondaines… La môle couramment appelée poisson lune, est un poisson dit tetraodontiformes. Les Tetraodontiformes sont une gamme de poissons à nageoires rayonnées que l’on appelle aussi parfois Plectognathi. C’est l’une des plus lourdes espèces de poisson, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes. On la trouve dans les eaux tropicales et tempérées tout autour du monde. C’est un animal à la tête proéminente, sans queue et peu épais par rapport à sa hauteur. Nageoires comprises, une môle peut être aussi haute que longue.

Une môle attrapée en 1910 ayant une masse estimée à une tonne et demie

En gros, la môle est un énorme poisson plat d’une tonne !

La société Aerovioronment s’est inspirée de la môle pour créer un poisson robotisé, capable de recharger ses batteries au soleil. Elle a utilisé le fait que le poisson lune remonte parfois à la surface en se positionnant de côté. Pendant qu’il digère au soleil, cela permet à certains oiseaux de se poser à sa surface pour lui retirer les parasites qui se sont accrochés. (la nature est bien faite)
La principale différence avec notre robot est qu’il n’est intéressé que par la lumière du soleil lorsqu’il fait surface.

L’énergie solaire captée par des panneaux photovoltaïques ne semble pas être la meilleure idée du monde pour un robot poisson, lorsqu’on sait à quel point la lumière est filtrée par l’eau. En fait, le robot est conçu pour rester en immersion tant qu’il a assez d’énergie pour bouger raisonnablement.
Encore un projet intéressant qui en inspirera surement beaucoup d’autres comme les AUV !
Sources : Wikipédia
Aerovironment

Laisser un commentaire